Colloque : "Strasbourg : une sociologie au coeur de l'Europe"

19 avril 2018

Colloque international, Université de Strasbourg, 17- 18 mai 2018 

Strasbourg fut successivement du XIXè au XXè siècle : une ville française, chef-lieu du département du Bas-Rhin, puis elle est devenue une ville de l'€™Empire Allemand, capitale du Reichsland (Elsass-Lothringen), enfin le siège du Parlement Européen, puis la capitale de la région Alsace et de la région grand Est. Son Université, Kaiser Willhelms Universität Strassburg, l'€™Université de l'€™Empereur Guillaume, aujourd'hui, l'€™Université de Strasbourg a été un foyer intellectuel allemand d’abord, français ensuite, pour cette discipline nouvelle qu’est la sociologie.  Parmi les étudiants qui vont se  distinguer ultérieurement, nous allons croiser au XIX° siècle, Ferdinand Tönnies, Max Weber qui fit son service militaire et dont l’oncle Baumgarten enseignait à l’Université, Robert E.Park, Georg Simmel et bien d’autres. La première guerre mondiale va bientôt devenir un phénomène total et transformer l’université allemande. Georg Simmel meurt à Strasbourg en 1918.
L’université française ne reprendra qu’en 1919, avec l’inauguration de la chaire de pédagogie et de sociologie. Se distingueront notamment Maurice Halbwachs et Georges Gurvitch. John Craig, historien américain de l’Université de Strasbourg considère que la période la plus faste fut celle de la collaboration de Maurice Halbwachs avec Lucien Febvre et Marc Bloch pour la création de la Revue Les Annales, d’histoire économique et sociales (1929). Certains pans de l’histoire de la sociologie relèvent de la biographie des personnes et de la grande histoire. D’autres reflètent les tensions qui s’exacerbent et la compétition qui se développe entre les deux nations, tant pour les étudiants que pour les professeurs et les universités.

 

Le programme du colloque