Institut d'histoire contemporaine

Présentation générale et spécificités

S'inscrivant dans une tradition remontant à Jean-Daniel Schoepflin (1694-1771), Christophe-Guillaume Koch (1737-1813) et à leur école des diplomates, l'Institut d'histoire contemporaine s'incarne d'abord dans le Seminar für neuere Geschichte de l'université allemande, la Kaiser-Wilhelms-Universität, fondée en 1872. Son premier directeur est Hermann Baumgarten (1825-1893), auquel succèdent notamment Friedrich Meinecke (1862-1954), Martin Spahn (1875-1945) et Karl Stählin (1865-1939).

En 1920, après l'installation de l'université française, l'Institut d'histoire contemporaine est nettement séparé de l'Institut d'histoire moderne administré par Lucien Febvre. Il est alors dirigé par Georges Pariset (1865-1927), auquel succèdent Georges Lefebvre (1874-1959) et Félix Ponteil (1892-1985). Transféré à Clermont-Ferrand en 1939, il est « doublé » à Strasbourg par le Seminar für mittlere und neuere Geschichte créé au sein de la Reichsuniversität Straßburg fondée en 1941 par l'Allemagne nazie. Réinstallé à Strasbourg à partir de 1945, il continue à être dirigé par Félix Ponteil, puis, notamment, par Fernand L'Huillier (1905-1997), Pierre Ayçoberry (1925-2012) et Christian Baechler.

Actuellement dirigé par Catherine Maurer, il réunit une équipe de huit enseignants-chercheurs :

Offre de formation

L'Institut offre un enseignement en histoire contemporaine, de l'époque napoléonienne jusqu'aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, pour les trois années de licence à tous les étudiants du parcours « Histoire » et en option principalement à ceux des parcours « Histoire de l'art » et « Archéologie ».

Il offre un enseignement en master pour les étudiants de la spécialité « Formation des mondes européens » (parcours « Europe occidentale » et « Histoire des mondes germaniques »), mais aussi des spécialités « Sciences de l'Antiquité », « Histoire de l'art et de l'architecture » et « Histoire des religions ».
Les séminaires de master sont également ouverts aux doctorants.

Il assure un enseignement pour les questions d'histoire contemporaine inscrites au programme des concours d'enseignement, notamment CAPES et agrégation externe et interne.

Enfin, il apporte sa contribution à l'enseignement spécialisé de l'allemand pour historiens.

Bibliothèque

L'Institut comporte une bibliothèque riche de plus de 17 000 volumes conservés à la fois dans ses locaux (ouvrages les plus récents) et dans les magasins du SCD, au sous-sol du Palais universitaire. Tous les ouvrages figurent dans le catalogue du SCD accessible par internet et sont empruntables pour la plupart.

La bibliothèque est ouverte tous les jours selon les horaires affichés sur la porte de la salle 129. Elle est fermée pendant les vacances universitaires de Noël et les congés d'été.

Recherche - équipes et unités associées

Tous les enseignants-chercheurs sont membres actifs de l'équipe de recherche  ARCHE (EA3400) et, pour nombre d'entre eux, sont partie prenante de programmes collectifs hébergés par la MISHA.

Leurs recherches concernent plus particulièrement le XIXe et le premier XXe siècle, avec une orientation marquée vers l'histoire de l'Europe, notamment germanique, centrale et orientale.

Pour davantage de détails sur les champs de recherche, on voudra bien se reporter au site de l'EA ARCHE : ea3400.unistra.fr

Contacts

Faculté des sciences historiques - Institut d'histoire contemporaine
Palais universitaire
9 place de l'Université
67084 Strasbourg Cedex
Directeur : Catherine Maurer
Bibliothèque salles 129 et 131 - Bureau 132
Tél : 03 68 85 68 71
Courriel : catherine.maurer@unistra.fr

Chacun des enseignants peut être joint par courriel (de préférence - voir l'annuaire de l'université) ou par courrier ordinaire déposé dans sa boîte aux lettres à la loge du Palais universitaire.