Master

PROGRAMME DES COURS 2017-2018

 

 

Description détaillée de la formation

 

Étudiants M2

 

 

Réunion de rentrée des étudiants en M1 et M2  :

MARDI 5 SEPTEMBRE 2017

10h - 12h, Salle 136 (Palais Universitaire, entrée par la salle 139)

 

 

Liste des séminaires à choix 2017-2018

 

 

Tous les séminaires d'histoire des religions sont donnés à la MISHA


Master 1 et 2 (S1 et S3) :

SH10GM23/KM23                 HISTOIRE DES RELIGIONS 1

« L'Inde et ses religions chez les auteurs d'expression grecque »

Séminaire :  mardi 10h.-12h (à partir du 12/09/2017)   salle Asie (Misha)       G. Ducoeur 

Présentation :

Le séminaire a pour finalité de présenter les connaissances directes ou indirectes des milieux intellectuels du Bassin méditerranéen sur l'Inde et ses religions (écoles ritualistes, brâhmanisme, bouddhisme) à partir d'Hérodote jusqu'aux premiers siècles de l'ère chrétienne ainsi que les constructions successives de la figure du gymnosophiste indien et les procédés d'interpretatio.

Bibliographie :

 

 

SH10GM83/KM83     HISTOIRE DES RELIGIONS 2

« Mythes et mythologies. Récits traditionnels et constructions savantes. »

Séminaire interdisciplinaire : J.-M. Husser, G. Ducœur, T. Legrand, K.-K. Kim
Session de 3 jours les 13, 14 et 15 décembre 2017, 9h-12h et 14h-18h, salle de la Table ronde (MISHA).
Séance d’introduction obligatoire mercredi 27 septembre, 10h.-12h., salle de la Table ronde (MISHA).

Présentation :

Le séminaire a pour projet d’explorer la mythologie sous ses deux acceptions : à la fois comme corpus de récits traditionnels transmis dans une culture donnée, et comme science des mythes. La notion de mythe est la plus ancienne de l’arsenal conceptuel de l’histoire des religions, mais elle n’en reste pas moins imprécise et discutée. Chez les Grecs, le mot mûthos ne servit jamais à désigner ce que nous appelons « mythe », mais il en vint à opposer un récit imaginaire et trompeur au discours rationnel du logos. Cette distinction entraîna le mythe dans un long purgatoire qui dura jusqu’à l’aube du xixe siècle. L’accession du mythe au rang d’objet scientifique est concomitante de l’émergence d’une science des religions qui, à ses débuts, était essentiellement une science des mythologies. De nouvelles approches ont été initiées dans les décennies d’après-guerre par Georges Dumézil, Claude Lévi-Strauss ou Jean-Pierre Vernant. On interrogera donc ces différentes phases de construction des mythologies, depuis la fixation dans l’écrit de récits élaborés par une culture orale, jusqu’aux récentes théories relatives au mythe et à la mythologie.

Bibliographie :

Jack Goody, La Raison graphique. La domestication de la pensée sauvage, Paris, Ed. de Minuit, 1979.

Marcel Detienne, L’Invention de la mythologie, Paris, Gallimard, 1981.

Yvan Strenski, Four Theories of Myth in Twentieth-Century History : Cassirer, Eliade, Lévi-Strauss and Malinowski, Basingstoke, 1987.

Daniel Dubuisson, Mythologies du xxe siècle : Dumézil, Lévi-Strauss, Eliade, Lille, Presses universitaires, 1993.

Bruce Lincoln, Theorizing Myth. Narrative, Ideology, and Scholarship, Chicago, University Press, 1999.

Robert Deliège, Introduction à l’anthropologie structurale. Lévi-Strauss aujourd’hui (Points-Essais), Paris, Le Seuil, 2001.

Claude Calame, Qu’est-ce que la mythologie grecque ?, Paris, Gallimard, 2015.

Robert A. Segal, Le Mythe. Une introduction, Paris, Arkhê, 2015.

   

 

Master 1 (S2) :

SH10HM23     HISTOIRE DES RELIGIONS 3

« La religion à Ougarit. Religion, pouvoir et société en Syrie occidentale au XIIIe s. av. n. è. »

Séminaire : jeudi 14h.-16h (à partir du 18/01/2018)    salle Afrique (Misha)         J-M Husser 

Présentation :

 Le site de Ras Shamra sur la côte méditerranéenne de la Syrie a livré les restes de l’ancienne cité d’Ougarit. De nombreux textes de toutes natures, et notamment des mythes et des rituels, permettent de restituer un pan important de l’histoire et de la culture locale à la période du Bronze récent (XVe-XIIIe s. av. n. è.). A travers textes, objets et édifices, on étudiera les différents aspects des croyances et des pratiques religieuses de ce royaume représentatif du monde ouest-sémitique ancien, notamment à travers le rôle de la religion dans l’idéologie royale et le fonctionnement de la société. L’importance de Ras Shamra-Ougarit vient du caractère exceptionnel de ce fonds documentaire (la seule mythologie syro-phénicienne connue à ce jour), et de la possibilité qu’il offre de connaître le contexte culturel cananéen dans lequel émergera quelque siècles plus tard le monothéisme biblique.

Bibliographie :

Art. « Ras Shamra », Supplément au Dictionnaire de la Bible, Tome IX, Paris, 1979, col. 1124-1466.

Yon, Marguerite, La Cité d’Ougarit sur le tell de Ras Shamra, ERC, Paris, 1997.

André Caquot, Maurice Sznycer, Andrée Herdner, Textes ougaritiques I. Mythes et légendes, LAPO 7, Le Cerf, Paris, 1974.

André Caquot, Jean-Michel de Tarragon, Jesus-Luis Cunchillos, Textes ougaritiques II. Textes religieux, rituels, correspondance, LAPO 14, Le Cerf, Paris, 1989.

Gregorio del Olmo Lete, La religión cananea según la litúrgia de Ugarit, AuOr Suppl 3, Ausa, Barcelona, 1992 ; trad. angl. Canaanite Religion According to the Liturgical Texts of Ugarit, CDL Press, Bethesda, 1999.

Nicolas Wyatt, Religious Texts from Ugarit. The Words of Ilimilku and his Colleagues, Academic Press, Sheffield, 2003².

Dennis Pardee, Les Textes rituels, RSO XII, 2 vol., ERC, Paris, 2000.