Histoire et civilisation des mondes musulmans

La Faculté des sciences historiques crée, à l'intérieur de la licence " Histoire ", un parcours "Histoire et civilisation des mondes musulmans".

Pourquoi cette licence ?

Parce que dans le monde actuel, il est indispensable d'améliorer la connaissance et la compréhension des mondes musulmans chez tous ceux (administrations, entreprises, organismes culturels...) qui sont en contact, en France ou ailleurs, avec les traditions et la culture musulmanes. Parce que l'université se doit de proposer enfin à celles et ceux qui le souhaitent une formation à une culture qui est depuis des siècles en interaction, en dialogue et parfois en confrontation avec la culture européenne.

Notre conviction reste qu'une approche historique est l'une des meilleures manières de mener à bien cette démarche. Parce que l'histoire scientifique, telle qu'elle s'est organisée depuis le XIXe siècle en Europe, et telle qu'elle est pratiquée tous les jours à la Faculté des sciences historiques de l'Université de Strasbourg, est une démarche intellectuelle qui permet de comprendre une civilisation dans la profondeur de la longue durée mais aussi dans la largeur de-l'interdisciplinarité .Parce que cette façon de faire de l'histoire repose sur une approche comparative et critique. Parce qu'elle s'appuie sur l'accès direct aux sources, c'est­ à-dire sur la connaissance des langues concernées.

Les débouchés envisagés, généralement après poursuite d'études, sont l'enseignement, les métiers de la recherche, la coopération économique et culturelle avec les pays musulmans, les collectivités locales et plus généralement l'administration publique, les milieux de la communication et des médias, les entreprises...

Compétences requises

Bon niveau de culture générale et de langue française écrite et orale.

Bonne connaissance d'au moins une langue étrangère.

Grandes curiosité intellectuelle et ouverture d'esprit

Maquette

Chacun des six semestres de la licence comprendra 8 Unités d'Enseignement (UE), généralement de 2h/semaine chacune, sauf les deux premières (4h/semaine chacune)

L'UE 1 portera sur l' "Histoire des mondes musulmans", après un aperçu général, ce cours portera successivement sur la naissance de l'Islam, son expansion dans le bassin méditerranéen, puis vers l'Asie et l'Afrique ; l'empire ottoman ; l'Islam au XXe siècle.

L'UE  2 portera sur l' "Histoire de l'Europe", de l’Antiquité à nos jours.

L'UE3 regroupe la méthodologie du travail universitaire et la réflexion sur le projet professionnel.

L'UE4 portera sur les disciplines et thématiques connexes, telles que l'histoire des arts de l'Islam, l'histoire de l'Islam dans un monde global et l'histoire et l'anthropologie des religions.

L'UE 5 portera sur l’ « Histoire de la religion musulmane » et présentera une approche historienne et critique des dogmes, pensées et pratiques de la religion islamique à travers l’histoire ; elle abordera également le "Droit musulman" et la "Sociologie de l'Islam".

En UE 6 sera consacrée à l'arabe classique ; l'UE 7 , au choix, au persan et au turc ; l'UE 8 à l'anglais,l'allemand ou l’espagnol.

En UE 9 les étudiants pourront choisir une option, en Archéologie, Histoire de l'Art, Géographie, Philosophie, Histoire des littératures (arabe, turque, persane), Théologie.

Admission

La formation est accessible sur examen de dossier aux titulaires du baccalauréat (1) ou équivalent.

Parmi les pièces à nous faire parvenir, figurent : une lettre de motivation, un curriculum vitae, les photocopies des diplômes et des relevés de notes (avec leurs traductions légalisées si le document est en langue étrangère).
Les candidats étrangers fourniront en outre un justificatif de niveau de maîtrise de la langue française sous forme de résultats au DELF, DALF ou TCF et un acte de naissance .

Consulter les modalités d'accès.

Inscription

Les candidats retenus pourront procéder à leur inscription selon les modalités indiquées sur le site de la Faculté des Sciences historiques : cliquer ici

Renseignements : histoire-scol@unistra.fr

 
(1) Il est fortement déconseillé de s’inscrire après un Bac technologique ou professionnel, qui ne préparent pas réellement aux formations universitaires.