Flux RSS

Du 7 janvier 2015 au 8 janvier 2015
Vous êtes ici : Accueil   >   Offre de formation   >   Licence   >   Histoire de l'art

Histoire de l'art

Cette Licence forme à l’étude de l’objet d’art (principalement peinture, sculpture, architecture, gravure) et de sa mise en valeur (histoire des collections, des musées, des textes critiques ou esthétiques). Les quatre grandes périodes sont abordées : antique, médiévale, moderne et contemporaine. Aux enseignements d’histoire de l’art proprement dits, s’ajoutent systématiquement des modules pris dans d’autres matières : les langues et l’informatique en tant qu’outils indispensables, l’archéologie ou l’histoire en tant que disciplines complémentaires à la nôtre, et enfin, selon le projet individuel de l’étudiant, un choix d’options telles que lettres, arts visuels, géographie ou encore théologie. La transversalité des savoirs est encouragée, puisqu’on ne saurait rendre compte de l’objet d’art sans le resituer dans une perspective vaste.

Le goût, la curiosité pour les œuvres sont évidemment un pré-requis pour aborder l’histoire de l’art, mais ces études nécessitent en outre de posséder, d’emblée, un très solide niveau scolaire, en français particulièrement. Il est à noter également que ce type de formation requiert, en complément des cours, une importante implication personnelle : lectures nombreuses, y compris en langues étrangères, visites d’expositions, etc. Au fil des trois années de Licence, l’étudiant devra acquérir une bonne familiarité avec les grands contextes historiques et culturels, apprendre à maîtriser les techniques d’analyse de l’œuvre sous l’angle aussi bien historique qu’iconographique et stylistique, affiner ses compétences en matière de rédaction, de communication, d’efficacité dans la recherche documentaire. Au total, les savoirs acquis doivent constituer une excellente base culturelle et intellectuelle, cette formation développant tout particulièrement — de par son objet d’étude — les capacités analytiques, dissertatives et critiques.

Les débouchés professionnels, en histoire de l’art, sont parfois qualifiés de minces. Cela doit être fortement nuancé. 1° Ils sont bien sûr réservés aux personnes réellement motivées. 2° Dans une perspective de carrière spécialisée, la Licence d’histoire de l’art devra souvent être complétée, soit par un Master voire un Doctorat, soit par une courte formation professionnalisante adaptée au secteur d’activité visé. 3° Les métiers auxquels ouvrent les études d’histoire de l’art sont en tout état de cause variés et attrayants. Pour s’en tenir à ceux qui sont directement liés à cette discipline : gestion culturelle d’Etat accessible par concours (assistant qualifié du Patrimoine, conservateur du Patrimoine, chargé d’études documentaires) ; enseignement et recherche ; métiers de la communication et de l’animation dans les services culturels des villes, départements ou régions, ainsi que dans les musées privés et le secteur touristique ; marché de l’art. On pourrait ajouter à cette liste la myriade des métiers « de l’image » (traitement, diffusion, exploitation de celle-ci), en constante évolution dans nos sociétés actuelles.

Responsables

 

Responsable des validations d'acquis : Anne Corneloup

Programme et emploi du temps pour non spécialistes