MASTER Archéologie, sciences pour l'archéologie

Responsable de la mention : Daniela Lefevre

Contenus et types d'enseignement

La formation en archéologie donnée par les cinq parcours couvre plusieurs champs disciplinaires qui concernent l'archéologie (égyptologie, archéologie et langues coptes, histoire et archéologie du Proche-Orient, archéologie greco-romaine, archéologie et histoire de l'art byzantine, préhistoire, protohistoire de l'Europe moyenne, protohistoire égéenne, archéologie du Moyen Âge) et ses méthodes, mais aussi toutes les langues anciennes afférentes, l'histoire, la géographie et la géomorphologie grâce à la mutualisation avec les autres Facultés de l'Unistra.
Les étudiants doivent impérativement faire le choix d’une aire chrono-culturelle enseignée dans le cadre du Département d’Archéologie. Il est fortement conseillé de prendre directement contact avec l’enseignant concerné avant les formalités d’inscription. Cette inscription se fait via le lien eCandidat (https://ecandidat-gest.unistra.fr).

Connaissances scientifiques à acquérir

La formation en archéologie à l'Université de Strasbourg a comme objectif l'acquisition d'un ensemble de connaissances théoriques concernant l'aire chrono-culturelle choisie par l'étudiant comme domaine spécifique d'étude. Ces connaissances sont très variables selon les zones géographiques et les périodes envisagées par les spécialistes du département d'Archéologie dont voici le détail:
Egyptologie - F. Colin (Professeur) et S. Donnat (MCF)
Papyrologie, langue et archéologie coptes - E. Garel (MCF)
Histoire et Archéologie de l'Orient ancien - P. Quenet (Professeur) et A.-S. Rendu-Loisel (MCF)
Archéologie grecque - D. Lefèvre-Novaro (Professeur) et R. Nouet (MCF)
Archéologie romaine - J.-Y. Marc (Professeur)
Archéologie byzantine - C. Vanderheyde (MCF)
Antiquités nationales - S. Fichtl (Professeur) et L. Bernard (MCF)
Préhistoire - C. Jeunesse (Professeur)
Archéologie médiévale - J.-J. Schwien (MCF)

 

Description générale du contexte

La mention Archéologie, Sciences de l’archéologie, accueillera désormais cinq parcours.
Les parcours Archéologie des mondes anciens et Archéologie de l'Europe moyenne ont largement consolidé leur position dans le panorama universitaire français, comme en témoigne le nombre d’inscrits provenant d’autres universités françaises et d’universités étrangères (à titre d’exemple, en 2016/17, parmi les inscrits en M1-M2 dans les différents parcours, 10 étudiants provenaient d’Universités étrangères).
Le parcours Architecture et archéologie, qui était auparavant séparé en tant que Master Professionnel, fera désormais partie de cette mention, tout en gardant une autonomie particulière en raison de la co-habilitation avec l’ENSAS.
Le parcours Interdisciplinaire des Mondes de l’Antiquité a été créé en 2016 et vient s’ajouter aux précédents dans une finalité interdisciplinaire plus accentuée qui rencontre l’intérêt d’étudiants ayant déjà un bagage culturel assez conséquent (ouverture vers l’histoire, la philosophie antique, les théologies catholique et protestante, les langues et littératures gréco-romaines).
Enfin le parcours trinational bilingue des Sciences de l'Antiquité (archéologie) permet aux étudiants une plus large ouverture européenne avec la possibilité de suivre des cours dans les universités parténaires allemandes et suisses de la région du Rhin supérieur.
 

Compétences à acquérir

Capacité à mobiliser les principales méthodes disciplinaires pour documenter et interpréter une production artistique et un objet archéologique.
Capacité à mener une recherche originale sur un sujet défini, à répérer la bibliographie, à formuler une problématique et à organiser un plan, à construire et développer une argumentation.
Capacité à mobiliser des concepts issus des disciplines connexes (histoire, anthropologie, lettres, philosophie, sociologie, géomorphologie, palinologie, etc.) pour encadrer les phénomènes archéologiques dans un contexte plus large (social, économique, culturel, etc.) au sein d'une équipe pluridisciplinaire.
Capacité à prendre la parole en public, à présenter de manière pertinente et claire un sujet à l'aide d'un support graphique et audiovisuel adapté.
Capacité à organiser et à prendre en charge la fouille d'un secteur archéologique ou l'étude d'un lot de mobilier.
Capacité à utiliser les méthodes de travail les plus pertinentes pour chaque situation et notamment les logiciels les plus adaptés aux problématiques envisagées (DAO; Photoshop; Filemaker, etc.)
Capacité à organiser des ressources documentaires (bases de données, ressources numériques, archives) ainsi que leurs modalités d'accès.
 

Conditions d'admission

Les conditions d'admission diffèrent selon les parcours (cf. la présentation des 5 parcours de la mention Archéologie).

Publics visés

Les publics visés par la Mention Archéologie sont tout d'abord les étudiants titulaires d'une licence en archéologie et histoire de l'art, mais aussi une licence en sciences historiques et, plus en général, en Sciences humaines.

Débouchés

De nombreux étudiants ayant obtenu leur diplôme de Master en Archéologie arrivent rapidement à s’intégrer chez les partenaires de l’archéologie préventive actifs en Alsace (INRAP, Archéologie Alsace, ANTEA, etc.) avec lesquels l’UMR 7044 Archimède a signé des conventions de partenariat.
Les autres débouchés sont détaillés dans les objectifs de la formation : recherche et enseignement supérieur ; métiers du patrimoine et de la culture (concours des conservateurs du patrimoine, concours d’attaché de conservation, etc.) ; métiers des bibliothèques ; médiation culturelle et guidage ; journalisme spécialisé.
 

Poursuite d'études

Le Master en Archéologie de l'Université de Strasbourg étant un master recherche il permet aussi de déboucher sur une thèse, soit dans un projet de carrière dans l'enseignement supérieur et la recherche (CNRS), soit tout simplement par goût de la recherche. Il sera donc utile de consulter le site de l'UMR 7044 Archimède (Archimède.unistra.fr), de l'Ecole Doctorale Sciences Humaines et Sociales - Perspectives européennes (ed.shs.unistra.fr) et du Collège doctoral trinational (www.collegedoctoral-rhinsup.eu) auxquels les doctorants en archéologie sont rattachés.

Structure et organisation pédagogiques

La formation en archéologie donnée par les cinq parcours est conçue pour permettre aux étudiants d’élargir progressivement leurs connaissances dans un, voire deux domaines spécifiques (par exemple, archéologie et architecture, archéologie et histoire, archéologie et géomorphologie, etc.) et d’acquérir des compétences professionnelles notamment en ce qui concerne la gestion d’un chantier de fouille ou d’une campagne de prospection, l’étude et la valorisation d’une collection de mobilier, l’étude de documents complémentaires aux ressources matérielles (sources écrites, iconographiques), la publication et la valorisation d’un site ou d’une collection en vue de l’ouverture au grand public. Ces connaissances et ces compétences font partie du socle commun de la mention qui d’ailleurs est organisée, en ce qui concerne les enseignements, autour de séminaires mutualisés entre les différents parcours. De nombreuses passerelles existent entre les 5 parcours et permettent aux étudiants éventuellement de se réorienter pendant les deux années de Master.
Les mutualisations avec le Master interdisciplinaire des mondes de l’Antiquité (mention Histoire) et avec les enseignements de langues anciennes (grec et latin) de la Faculté des Lettres permettent aux étudiants de s’ouvrir à ces matières qui sont essentielles pour la compréhension des civilisations de l’Antiquité. Le parcours Architecture et Archéologie va bien au-delà d’une simple mutualisation puisqu’il s’agit d’un véritable parcours double pour permettre aux étudiants d’acquérir des compétences dans les deux champs disciplinaires. En ce qui concerne le parcours Archéologie de l'Europe moyenne, la mutualisation s’opère avec la Faculté de Géographie notamment pour ce qui est des séminaires de géomorphologie, dendrochronologie, palynologie, et dans le cas de certains cours communs concernant les paléoenvironnements quaternaires (M1). Un stage commun de paléoenvironnement quaternai re, écologie et pédologie est en outre organisé pendant une semaine.
Le passage du M1 au M2 se fait en ayant validé tous les modules de la maquette de première année, sans aucun barrage.

Contact

Faculté des sciences historiques

9, place de l'Université
67084 STRASBOURG CEDEX

Formulaire de contact