Accueil

 

La Faculté des Sciences historiques de l’Université de Strasbourg

a la tristesse de faire part du décès de

Madame Danielle NOTTARA-MINNE

survenu le 19 février 2015

Professeure agrégée à l’Institut d’Histoire du Moyen-Âge de 1989 à 2006, Danielle Nottara-Minne a été une enseignante exemplaire au service de ses étudiants et une collègue infatigable, attentive à toutes et à tous, l’incarnation du métier d’historien.

La cérémonie d’adieu aura lieu jeudi 26 février 2015 à 11h30 en la petite chapelle du centre funéraire de la Robertsau, 15 rue de l’Ill.




Bienvenue à la Faculté des sciences historiques !

Nous étudions les sociétés passées, depuis le Proche-Orient ancien jusqu’à l’après Seconde Guerre mondiale. Notre conviction est que la connaissance et la compréhension de ces sociétés sont indispensables à la compréhension des sociétés et des individus actuels. Nous cherchons à les voir s’organiser pour répondre aux besoins naturels, échanger et voyager, développer des connaissances, ressentir et exprimer des sensations et des sentiments, s’affronter, construire un univers mental…

Pour cela nous conjuguons les efforts des trois disciplines majeures des sciences historiques :

  • l’histoire, principalement à l’écoute des textes
  • l’archéologie, centrée sur les traces monumentales ou les sites enfouis
  • l’histoire de l’art, analysant essentiellement peinture, sculpture, architecture et arts décoratifs

La formation que nous offrons couvre la licence, le master et le doctorat. Elle ouvre à des carrières dans les domaines de l’histoire, de l’archéologie et de l’histoire de l’art (enseignement, musées, organismes de fouilles, archives, bibliothèques…), mais elle donne aussi à ses étudiants des compétences en lecture, expression, analyse de données, élaboration de synthèses…, valorisables dans de nombreux autres secteurs d’activité.

La Faculté des sciences historiques réunit plus de 50 enseignants-chercheurs et enseignants, une équipe administrative forte de huit personnes et plus de 1300 étudiants. Son siège se situe au Palais universitaire, où elle a l’essentiel de ses activités, mais est également établie à la Misha.